L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

SONAR : On ne fait jamais sit-in par hasard

SONAR

On ne fait jamais sit-in par hasard

 

Le personnel de la Société nationale d'assurances et de réassurances (SONAR) a fait un sit-in hier de 7 h 30 à 9 h au siège de ladite société pour exiger de la Direction générale la satisfaction de sa plate-forme revendicative. Figure, en bonne place dans celle-ci, la révision de la grille salariale restée statique depuis 2000.

 

Le groupe SONAR (Société nationale d'assurances et de réassurances) a deux (2) entités, à savoir SONAR-IARD (Incendie-accident et risques divers) et SONAR-Vie. Hier dans la matinée, les employés, brassards noirs au bras, ont observé un arrêt de travail d'1h 30  pour exiger de la Direction générale la satisfaction de leur plateforme revendicative en huit (8) points. Pour le délégué général du personnel, Armel Kaboré, ce sit-in est la conséquence du refus catégorique par la Direction générale d'étudier leur demande de révision de la grille salariale qui date de 2000.

A l'en croire, c'est maintenant devenu une habitude à la SONAR de rejeter toute demande du personnel dans le sens de l'amélioration des conditions de vie et de travail.

A titre d'exemple, il a cité le rejet récent de la demande de vacciner les travailleurs et leur famille contre la méningite. C'est donc par manque de dialogue et de considération de la part de la Direction générale que le personnel a, selon lui, observé cet arrêt  momentané de travail. Par rapport à la hausse des salaires, un des délégués titulaires, Calixte Ouédraogo, a, d'emblée, souligné que la SONAR est la société leader du marché des assurances au Burkina et ses employés sont paradoxalement et incontestablement les moins payés. A titre d'illustration, il a fait remarquer que les autres compagnies d'assurances ont revu à la hausse les salaires de leurs employés : l'UAB avec une augmentation de 20 et 30% en janvier 2006 alors qu'elle avait la même grille salariale au franc près que la SONAR jusqu'à cette date ; et l'AGF avec des augmentations de 7 à 12% en septembre 2006, puis de 15 à 30% en janvier 2007. Les autres points de revendications sont l'élaboration d'un plan de carrière pour le personnel pour la promotion interne à la SONAR ; la création d'une direction des ressources humaines ; l'effectivité des budgets de la formation continue ; la représentativité du personnel à travers la mutuelle Benkadi ; la proposition des agents les plus méritants à la décoration nationale ; enfin, plus d'attention aux préoccupations du personnel et plus de considération envers le staff technique et le personnel de la société. C'est dire que ce n'est pas par hasard que ces travailleurs ont décidé de faire un sit-in comme pour paraphraser le slogan fétiche de leur entreprise : "On n'est jamais leader par hasard".

A en croire le délégué général, ce sit-in est un premier mouvement qui pourrait être suivi par d'autres actions jusqu'à ce que la lutte aboutisse. Le directeur général de la SONAR, André Bayala, que nous avons rencontré dans le bureau s'est dit surpris de l'attitude des travailleurs qui, selon lui, ont entamé le mouvement le jour même où ils lui ont remis la plateforme.

Selon lui, grâce au dialogue social instauré au sein de la société, les travailleurs ont eu d'importants acquis. Pour lui, c'est possible que les employés des concurrents aient un meilleur traitement salarial, mais c'est une situation qui peut être revue et corrigée grâce au dialogue.

"A la SONAR, il n'y a jamais eu de problème qui ne soit pas résolu", a-t-il conclu. Après avoir reçu les délégués, il a convoqué une assemblée générale du personnel à partir de 11 heures le même jour en vue de résoudre les questions ci-dessus évoquées.

 

Abdou Karim Sawadogo

L’Observateur Paalga du 4 mai 2007



04/05/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres