L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Me Mamadou Coulibaly (avocat du RCB) : "On aurait pu éviter cette situation"

Me Mamadou Coulibaly (avocat du RCB)

"On aurait pu éviter cette situation"

A la réunion à l'issue de laquelle la décision a été prise, le RCB était représenté par son secrétaire général Amadou Bamba et l'avocat du club, Me Mamadou Coulibaly. C'est ce dernier qui s'est prononcé au nom du RCB, le mercredi 18 juillet avant la rencontre.


Qu’est-ce qui s'est réellement passé pour que le RCB soit donné vainqueur dans ce match contre le RCK ?

Dans ce match, le RCB s'est rendu compte qu'un des joueurs du RCK, présent sur le terrain avait de faux documents. Il s'agit du joueur Emmanuel San Coulibaly , un ancien sociétaire du RCB. La fraude portait sur son acte de naissance. Ce qui a conduit le capitaine du RCB, à déposer une réserve qui a été examinée par la ligue nationale de football, le 11 juillet 2007, déclarant que le recours du RCB était irrecevable. Il a été reproché au RCB, le non-respect de l'article 96 des règlements généraux de la FBF, qui stipule que toute évocation déposée par un club, doit être appuyée de la somme de 50 000 F CFA. Et pourtant, le RCB a fait son évocation le 5 juillet et la somme de 50 000 F CFA a été payée à cette même date, auprès de la ligue régionale des Hauts-Bassins, parce que la fédération était déjà démissionnaire. C'est pourquoi le RCB a fait appel de la décision rendue par la ligue nationale.

Comment cela s'est passé en appel ?

L'ancien secrétaire général de la FBF, Joseph Zangreanogo, chargé d'évacuer les affaires courantes a donc réuni un comité de litiges pour trancher cette affaire. C'est là que nous avons reçu une circulaire qui date du 16 juillet 2007, pour nous dire que notre appel sera examiné le lendemain 17 juillet 2007 à 18 h, alors que les demi-finales ont été programmées pour le mercredi 18 juillet . Nous avons argué du fait que la ligue nationale, avait fait une erreur grave et une appréciation erronée de l'article 96. En effet, le paiement est supposé être fait à la date de la quittance et la quittance date du 5 juillet. La ligue nationale de football ne pouvait pas prendre comme argument que le fax est arrivé à Ouagadougou le 11 juillet, pour déclarer irrecevable, le recours du RCB. Nous avons également souligné que débouter le RCB, pouvait être très grave pour le football burkinabè, car ce serait encourager la fraude, parce qu'effectivement, le joueur Emmanuel San Coulibaly a fraudé. Le RCK a également été entendu et l'instance fédérale après délibération a déclaré que la requête du RCB était recevable. Le RCK perd le match sur "tapis vert" et le RCB est qualifié pour la demi-finale.

La décision a été prise dans la nuit du 17 juillet, alors que le match est prévu pour le 18. Comment allez-vous faire pour honorer ce match ?

Lorsque la décision a été rendue dans la nuit du mardi 17, aux environs de 21h, nous avons appelé le comité directeur du RCB à Bobo Dioulasso, pour les informer que l'on devait jouer le lendemain à Ouagadougou. Il a fallu d'abord retrouver les joueurs, les réunir, trouver séance tenante un véhicule pour faire le déplacement de Ouagadougou. Bon an, mal an, ils ont réussi à le faire et le car des joueurs est arrivé autour de 3 h du matin. Sur le papier, nous devons jouer ce mercredi soir. Mais vu que la fédération a une grande responsabilité dans cette contrainte de calendrier, elle pourrait trouver une solution. On nous a informé de la tenue d'une réunion, pour voir s'il faut faire un décalage horaire ou journalier. Mais dans tous les cas, si nous devons jouer ce mercredi soir, nous sommes prêts.

Qu'est-ce que vous retenez finalement de tout ce qui s'est passé ?


Je retiens surtout que cette situation aurait pu être évitée. Le joueur qui est mis en cause, jouait contre ses anciens partenaires et ils se connaissent très bien. Le RCK aurait donc pu retirer son nom de la feuille de match, lorsque le problème de licence s'est posé. Au niveau de la phase contentieuse, il y avait un document en règle qui a été contesté sans oublier le manque de célérité. La fédération devrait à mon avis, mettre sur pied un comité de litiges qui n'aura rien à voir avec les clubs, avec à sa tête un membre de la fédération et composé de personnes ressources du football mais indépendantes. La ligue qui a, en premier ressort, déclaré la requête du RCB irrecevable, n'est pas indépendante. Elle est composée de membres des différents clubs. Chaque membre a tendance à pencher pour la décision qui arrangerait son équipe.

Propos recueillis par Antoine BATTIONO et Hermann Nazé (Stagiaire)

 Le Pays du 20 juillet 2007



20/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres