L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Mine d’or de Mana : De plus en plus une réalité

Mine d’or de Mana

De plus en plus une réalité


Les autorités locales des provinces du Mouhoun et des Balé, ainsi que les maires et les notables des communes de Bana et de Kona ont effectué, le 11 juillet dernier, une visite de chantier des réalisations des infrastructures de la mine d’or de Mana. Initiée par SEMAFO, cette visite a permis de découvrir le travail gigantesque fait en si peu de temps dans cette mine d’or située à cheval entre les provinces du Mouhoun et des Balé.


La visite de chantier des réalisations de la mine d’or de Mana a coupé court à toutes les supputations. La mine de Mana devient de plus en plus une réalité. Selon le directeur de cette mine, Pierre Carange, le coût des réalisations est estimé à 35 milliards de francs CFA. Cette visite qui intervient 50 jours après le lancement officiel des travaux de construction s’inscrit dans le souci de la transparence et des retombées économiques et sociales au profit des populations. De la zone industrielle (usine) aux forages en passant par la base vie, le barrage, les nouveaux sites des 2 villages délocalisés et des infrastructures routières, toutes ces réalisations ont été visitées par les 2 hauts-commissaires, les maires et les notables des 2 communes de Bana et de Kona. Les inquiétudes de certains habitants quant aux multiples conséquences de la construction de l’usine ont été levées. Depuis le début des travaux, la ruée des jeunes des communes concernées en quête d’emploi est ininterrompue. Plus d’une trentaine d’entre eux ont été recrutés et travaillent déjà. Selon le directeur administratif, dans les critères d’embauche, les jeunes de la localité seront privilégiés en fonction de leurs qualifications. Cependant, il est recommandé à certains qui tirent l’essentiel de leurs revenus de l’agriculture de ne pas abandonner totalement les champs, car un jour ou l’autre l’usine fermera. En attendant, l’or brillera bientôt à Mana Mineral. Le premier lingot est attendu pour décembre ou janvier 2008. Dans cette activité, l’Etat burkinabè devrait engranger 2,3 millards du francs CFA par an, sans compter les dividendes provenant des 10% du capital qu’il détient. La mine d’or de Mana sera exploitée par la société canadienne SEMAFO. Selon des sources officielles, il est attendu 31 tonnes du minerais pour les huit ans à venir.

Serge COULIBALY

Le Pays du 16 juillet 2007



16/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres