L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Mouhoun : Descente punitive des militaires

Mouhoun

Descente punitive des militaires

 

Dans la nuit du 25 juin 2007, un groupe de  jeunes militaires a effectué une descente expéditive dans la ville de Dédougou, passant à tabac tous ceux qu’ils rencontraient sur leur passage.

 

C’est un phénomène désormais courant dans les villes qui abritent des casernes militaires. Pour une question d’humeur ou de cœur, nos hommes de tenue se muent en casseurs saccageant tout sur leur passage. Toutes les lois sont foulées aux pieds par ces jeunes  recrues, car la justice a toujours montré ses limites dans ce genre de situations.

Ce qui s’est passé dans la nuit du 25 juin est révélateur d’un véritable malaise et d’une exaspération de la population, qui ne supporte plus les sautes d’humeur des hommes de tenue. C’est dans la nuit du 24 juin que,  suite à un échange verbal entre un jeune militaire et un civil à propos d'une demoiselle, un militaire aurait perdu la face et aurait décidé de se venger. Renforcé par quelques camarades, les jeunes militaires ont commencé à s’attaquer aux biens et aux clients du maquis Arc-en-ciel, lieu de leur déconvenue. Après ce forfait réussi,  c’est la population qui va recevoir à son tour la visite de ces jeunes militaires en furie. Tous ceux qu’ils rencontraient sur leur passage recevaient des coups de ceinturons. Les vendeuses et vendeurs installés aux abords des voies ont également reçu la visite de ces militaires. On dénombre quelques blessés, des maquis saccagés et des engins endommagés. Exaspérée par cette situation, la population s’est également révoltée et a organisé une battue contre les militaires. Armés de gourdins et de machettes, les habitants passaient à tabac tout militaire qu’ils rencontraient. Cette battue s’est soldée par la destruction de quelques engins des militaires, l'arrachage de panneaux de stop et le saccage  de maquis.

Après l’orage, il y a lieu que chacun assume sa part de responsabilité dans cette sempiternelle descente punitive des militaires. Si chaque individu peut résoudre son différend de la sorte avec son rival ou pour des questions banales, s’en prenant aux honnêtes citoyens en toute impunité, alors dans quel pays sommes-nous ?

 

Dramane Sougué

L’Observateur Paalga du 28 juin 2007



27/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres