L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Mouloud 2007 : Le stade du 4-Août refuse du monde

Mouloud 2007 célébré par le Cheick Bandé

Le stade du 4-Août refuse du monde

Cheick Mahamoudou Bandé, guide spirituel des jeunes et de la ligue des femmes musulmanes du Burkina, a célébré le Mouloud le 22 juin 2007, soit trois mois après la date officielle. Chérif Ousmane Madani Haïdara, guide spirituel de Ançar-dine international, était l'invité d'honneur. Placée sous le thème "Islam et paix", la cérémonie commémorative de ce Mouloud s'est déroulée au stade du 4-Août de Ouagadougou qui a refusé du monde.

"Commémorer l'anniversaire de la naissance du noble prophète Mouhammad témoigne de notre affection envers celui que le Saint Coran a indiqué comme étant une miséricorde pour toute l'humanité." C'est en ces termes que le cheick Mahamoudou Bandé a justifié la tenue de ce Mouloud trois mois après la date de sa commémoration officielle, avant de dire que ce n'est pas une innovation interdite en Islam, comme le pensent certains. Le thème central de ce Mouloud a porté sur l'"Islam et la paix". A travers un récit portant sur l'affection pour le prophète d'un de ses compagnons, le chérif Haïdara du Mali relèvera que l'amour du prophète Mouhammad est un chemin parsemé d'embûches, d'épreuves qu'il faut savoir surmonter. Prenant l'exemple d'Al Hassan et d'Al Houssein, il a évoqué le fait qu'ils ont tous été tués par des gens se réclamant de la communauté de Mouhammad, sachant bien que ce sont les petits-fils chéris de leur prophète. Pour lui, tous ceux qui se réclament sincèrement de l'Islam doivent s'attendre aux épreuves; et c'est avec patience que viendra la délivrance, le secours d'Allah. Aïssetou Traoré a, au nom de la ligue des femmes musulmanes du Burkina, invité ses soeurs en Islam à une cohésion sociale et totale, à l'image du premier Etat islamique de Médine fondé par Mouhammad (Saw) dans lequel vivaient musulmans, juifs et chrétiens en parfaite harmonie. Pour elle, la cohésion sociale est la condition préalable à tout développement. Comme pour contre-attaquer les détracteurs de l'Islam qui arguent que l'Islam est une religion de violence, le cheick Bandé dira que l'Islam, de part de sa définition étymologique, est un message de paix. Certes, l'histoire a enregistré des contextes de légitime défense. Mais cela ne signifie pas qu'elle a été propagée au temps du prophète par l'effusion de sang. Le cheick Bandé a interpellé les uns et les autres à cultiver la paix, la tolérance et la fraternité. A commencer par les musulmans entre eux. "Taisons nos divergences et unissons-nous autour des points auxquels nous nous entendons", a-t-il laissé entendre.

El Hadj Semdé Moussa, secrétaire général de la communauté musulmane (CMBF), a, au nom d'El Hadj Oumarou Kanazoé , président de la CMBF, et de la fédération des associations islamiques, loué cette initiative du cheick Bandé qui a organisé ce Mouloud. Ce Mouloud, a-t-il dit, participe surtout de la mobilisation des musulmans dans l'intérêt supérieur de l'Islam au Burkina. Ouverte par l'hymne islamique, cette cérémonie a été ponctuée par des conversions à l'Islam, et rendu intéressante par des animations. Ont participé à ce Mouloud des délégations étrangères du Mali, du Ghana, de la Libye, du Niger, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal.

Par Hamadi BARO

Le Pays du 25 juin 2007



25/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres