L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Près de 300 kg de cannabis saisis par la CRS

Bobo-Dioulasso

Près de 300 kg de cannabis saisis par la CRS


Les éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Bobo Dioulasso ont saisi, dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 juin derniers, 299 kilogrammes de cannabis en transit frauduleux du Ghana vers le Mali. C’était lors d’une patrouille de routine, dirigée par le commandant Sylvestre Badolo.


Cinq voyageurs indélicats ont été surpris à bord de leurs bicyclettes chargées de chanvre indien (ou cannabis), aux environs de 3 h du matin, sur une piste entre les villages de Farakoba et de Darsalamy, à une quinzaine de kilomètres de Bobo Dioulasso, sur la route de Banfora. Les éléments de la CRS qui les ont appréhendés étaient dans les parages, selon le commandant Sylvestre Badolo, pour une patrouille de routine, en vue de la sécurisation des grands axes routiers et des villages de la province du Houet, dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme. Dans leur course en file indienne sur une piste de bétail, les trafiquants de drogue ont été, contre toute attente, surpris par des policiers, de retour vers le point de ralliement des agents patrouilleurs. Ceux-ci les ont naturellement interpellés. Trois d’entre eux, dont un Burkinabè (Adama) et deux Maliens (Daouda et Ousmane), réussirent à se défaire de leur monture et de leur marchandise, pour prendre leur jambe au cou dans une brousse bien connue d’eux, selon la police. Tandis que les deux autres, Sanoussa Sabo, 26 ans, et Issouf Kindo, 31 ans, tous Burkinabè, ont été épinglés avec la totalité de la marchandise frauduleuse : 299 kilogrammes de chanvre indien conditionnés dans des sacs blancs. Outre le cannabis, les trafiquants avaient en leur possession, un produit sous forme pâteuse, voisin de l’héroïne et conditionné dans des sachets plastiques, et des armes blanches (couteaux, coupe-coupe).

La marchandise ainsi saisie, selon les deux trafiquants arrêtés (qui ont affirmé ne pas en connaître l’utilité), serait la possession de leur "patron" basé au Ghana. Ils avaient donc la mission de la convoyer à bicyclette jusqu’en terre malienne, moyennant mille à mille deux cent cinquante francs le kilogramme transporté, a expliqué Sanoussa Sabo, menottes, en main.

La police regrette la non- collaboration des populations qui n’auraient jusque-là pas le réflexe de dénoncer les transporteurs suspects qui traversent nuitamment les villages.  Les deux trafiquants, de même que leurs marchandises et montures qui étaient, jusqu’en fin de matinée du samedi 9 juin, en détention provisoire dans les locaux de la CRS de Bobo, devraient être incessamment transférés au service régional de la police judiciaire ou à la Brigade des stupéfiants, pour l’entame de la procédure judiciaire et pénale.

Par Paul-Miki ROAMBA

 Le Pays du 12 juin 2007



12/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres