L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Recensement de la population : 14 millions, les étrangers compris

Recensement général de la population

14 millions, les étrangers compris

 

13 730 258 Burkinabè et étrangers vivent au Burkina Faso dont 51,7% de femmes. 79,7% des habitants vivent en milieu rural tandis que le nombre de citadins a presque doublé en dix ans. Le rapport de masculinité est de 94 hommes pour 100 femmes. La région du Centre est la plus peuplée du pays ; ce  sont là des éléments des résultats préliminaires du Recensement général de la population et de l'habitation de 2006 que le ministre Seydou Bouda de l'Economie et du Développement a présenté à la presse. C'était le 20 avril 2007 à Ouagadougou.

 

Quel est aujourd'hui le nombre d'habitants du Burkina Faso ? Voilà une question à laquelle tout le monde veut avoir une réponse précise depuis l'annonce, puis la réalisation, du 9 au 23 décembre 2006, du Recensement général de la population et de l'habitation (RGPH-2006). Quatre mois après cette "opération de souveraineté", on commence à en avoir une idée : selon les résultats préliminaires rendus publics par Seydou Bouda, ministre de l'Economie et du Développement, sur le territoire burkinabè, on dénombre 13 730 258 habitants et 2 295 701 ménages. La population se compose à 51,7% (7 094 940) de femmes, ce qui porte le rapport de masculinité à 94 hommes pour 100 femmes.

Si les villes accueillent seulement 20,3% des habitants du pays, il est à noter que le nombre des citadins y a presque doublé en dix ans, passant de 1 601 168 en 1996, date du dernier recensement, à 2 782 601 habitants en 2006. Aujourd'hui donc, un Burkinabè sur cinq vit en ville, et cette tendance va fortement s'accroître au cours des prochaine années, à cause de l'exode rural mais aussi de la communalisation intégrale du territoire, qui va permettre à beaucoup de zones rurales de s'urbaniser.

Les chiffres de ce recensement montrent que la région du Centre, bien qu'étant, en termes de superficie, la plus petite, est désormais la plus peuplée (1 523 980 habitants) des 13  du Burkina. Cette primauté numérique était détenue par la Boucle du Mouhoun, qui totalise actuellement 1 434 847 âmes.

Avec ces résultats préliminaires, le ministre a déclaré que "les acteurs du développement disposent d'informations fraîches pouvant servir à l'élaboration, au suivi et à l'évaluation de leurs programmes et projets". Mais le ministre a tenu à préciser que vu leur caractère manuel, ces données sont moins fournies et comportent des insuffisances, qu'il convient de corriger par le traitement informatique ; lequel est en cours et aboutira, en mars 2008, à la production de résultats définitifs fiables au niveau géographique mais aussi au niveau de différentes variables intégrées au questionnaire du recensement. Ainsi, à la fin du traitement des résultats, il sera produit plus de 17 rapports thématiques portant sur des sujets variés et treize monographies régionales.

L'opération de recensement, comme il est de coutume, a concerné toutes les populations nationales ou étrangères vivant sur le sol burkinabè ainsi que nos compatriotes travaillant dans nos ambassades et consulats à travers le monde. En clair, les Burkinabè de la diaspora ne sont pas pris en compte par cette opération.

Le recensement général de la population et de l'habitation est un exercice qui a lieu tous les dix ans. C'est une opération importante quand on sait qu'un pays se définit par trois caractéristiques essentielles : «un territoire, une population et un gouvernement». De plus, le recensement permet, selon le ministre, de "mieux connaître la situation démographique du pays et sa dynamique afin de mieux assurer l'intégration des variables démographiques dans le processus de gestion de l'économie et du développement". Depuis son accession à l'Indépendance, le Burkina Faso a exercé quatre fois cette "opération de souveraineté" : 1975, 1985, 1996 et 2006.

 

San Evariste Barro

L'Observateur Paalga du 23 avril 2007

 

Encadré

Zoom sur certains éléments du recensement

 

Les régions

Les plus peuplées : Centre (1 532 980) et  Boucle du Mouhoun (1 434 847) ;

les moins peuplées : Cascades (524 956) et Sud-Ouest (624 056).

 

Les provinces

Les plus peuplées:  Kadiogo (1 532 980) et Houet (902 662) ;

les moins peuplées: Noumbiel (69 992) et Kompienga (75 662).

 

Les communes 

Les plus peuplées: Ouaga avec ses cinq arrondissements (1 273 355) et Bobo-Dioulasso avec ses trois arrondissements (435 543) ;

les moins peuplées: Wolonkoto (3 753) et Madouba (6 590).

 

Le rapport de masculinité, qui est le nombre d’hommes pour cent femmes

 

Les régions

Fort rapport : Centre (101) et Sahel (99) ;

faible rapport : Centre-Ouest (86), Plateau-Central (87), Nord (87).

 

Les provinces

Fort rapport : Kompienga (104), Yagha (102) ;

Faible rapport : Boulkiemdé (79), Kourwéogo (82).

 

Les communes

Fort rapport : Poura (108), Kona (108), Kassoum (108), Déou (108), Markoye (106).

Fort rapport : Poa (71), Pella (71), Thyou (74).

 



23/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres