L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Rentrée gouvernementale : Essentiellement "Finance"

Rentrée gouvernementale

Essentiellement "Finance"

 

Après quelques semaines de repos bien mérité, le gouvernement burkinabè a repris du service hier dans la matinée avec la tenue du Conseil des ministres.

Blaise, après une immersion au pays de Socrate et autre Aristote (Grèce), reprend le travail "avec plaisir". Tandis que Tertius Zongo, veut véritablement donner un coup de starter à son équipe après un tour d'au revoir à ses anciens collaborateurs à Washington. Ambiance hier à la présidence du Faso.

 

"Autant on a du plaisir à aller en vacances, autant on a du plaisir à retrouver les dossiers qui attendent", foi de Blaise Compaoré à la rentrée des classes ministérielle. Et incontestablement pour cette reprise, c'est le Budget, gestion 2008 qu'il faut présenter à l'Assemblée, "ce sera le tout premier dossier de ce conseil". Philosophe après ce séjour grec, le président du Faso lâchera au sujet du pays de Socrate et d'Aristote que "c'est un pays d'histoire, magnifique sur le plan de son passé et même aujourd'hui... on y apprend que l'homme a toujours été entreprenant, qu'il a relevé beaucoup de défis pour être là où il est aujourd'hui. Et par rapport aux difficultés que nous avons dans notre pays comme sur le continent, il nous faut faire preuve de courage et de détermination pour survivre et nous épanouir plus que maintenant". Enfin, sur les incendies qui ont ravagé ce pays, le PF a déploré les pertes occasionnées par le feu, car il avait quitté la Grèce avant le sinistre. Il n'a pas eu le temps d'avoir peur.

Est-ce véritablement à cause de la rentrée du cabinet Tertius Zongo ? Le chef du gouvernement estime que non car l'allumage est déjà fait et "il faut peut-être accélérer le rythme". Et à propos de rythme, le gouvernement en aura besoin, puisque "le plus gros dossier" pour l'équipe Tertius est le projet de la loi de finance gestion 2008. En effet, la session de l'Assemblée nationale de septembre sera consacrée à ce projet de loi. Et hier matin, selon le PM, ce sera sur l'avant-projet de cette loi que les ministres vont plancher, "car on ne l'adopte pas en un seul conseil". En outre, il y aura une loi de finance rectificative du Budget exercice 2007, sans oublier celle relative au règlement 2006, qui fera le compte rendu de l'exercice budgétaire de l'année 2006. Comme vous le constatez "ce sera rien que du finance à ce conseil", a lâché Tertius Zongo. Un Tertius qui considère qu'il a fait un saut rapide à Washington au cours du mois d'août, question de dire au revoir, "de façon plus courtoise à ceux qui l'on accueilli durant 5 ans". Ce qui lui a tenu lieu de congé.

Nous sommes en saison d'hivernage, et le ministre de l'Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources halieutiques, Salif Diallo, ne peut avoir que l'œil rivé sur les prochaines récoltes : "il y a des sujets de préoccupation... nous avons sur l'ensemble du territoire une pluviométrie extrêmement favorable... mais il y a les inondations constatées par-ci et par-là. A la date d'aujourd'hui nous avons perdu 7 000 hectares à cause de ces inondations, mais cela est marginale par rapport aux 3 millions de surfaces emblavées, nous sommes donc optimistes quant au bilan céréalier, si les pluies continuent jusqu'en octobre. Mais comme Dame nature n'est jamais maîtrisable". Où a-t-il passé ses vacances ? "Cela n'a pas d'importance" a laissé entendre "Gorba". Quant à Hypollite Lingani des Infrastructures, les grands dossiers qui l'attendent sont liés au financement au Millenium challenge account (MCA) : "Nous devons tout faire pour atteindre les 1 200 km de bitumage dans ce cadre, sans oublier les 2 échangeurs porte est et porte ouest. En outre, avec l'écroulement de certains ponts, dans un premier temps on a assuré le passage de la circulation par des déviations. Vers Fada aussi, il a fallu parer au plus pressé... en fait il fallait prendre des mesures urgentes pour que la circulation ne s'interrompt pas et il faut signaler qu'après les pluies, il faut reprendre toutes ces grandes dégradations".

Salif Sawadogo, ministre chargé des Relations avec le parlement, a, lui, profité de ses jours de vacances pour  apprendre la méthodologie et les procédures en matière parlementaire "afin de mieux cerner sa mission". Il a aussi peaufiné le renouvellement des structures du CDP, (NDLR : étant le SG à la Jeunesse de ce parti) et aussi comme il l'a laissé entendre, "préparer les activités du 20e anniversaire de l'accession au pouvoir de Blaise Compaoré".

Son collègue du Commerce, Mamadou Sanou est allé au village à Orodara rendre visite à sa mère, et ses grands dossiers s'appellent "rencontre gouvernement/secteur privé, les textes sur la réforme du Commerce et du code des investissements".  Il a déploré aussi le décès de Hamadé Ouédraogo, le DG de la Chambre de Commerce. "C'était la cheville ouvrière de la Chambre, il avait réussi à constituer un trait d'Union entre les anciens et les nouveaux de ce point de vue, son remplacement va être difficile pour nous".

 

D'autres ministres se sont exprimés aussi à ce premier conseil post-vacance :

 

• Ministre des Transports, Gilbert Ouédraogo : "J'ai en quelques jours parcouru notre continent"

 Je suis resté en famille au village et j'ai aussi eu l'occasion d'aller à l'intérieur de notre continent pour le découvrir pendant quelques jours. Nous avons des dossiers en instance et les plus importants sont le réaménagement de l'aérogare de Ouagadougou et le projet du nouvel aéroport.

 

Ministre de la Culture et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Philippe Sawadogo : "Nous avons rattrapé le temps perdu"

 Les vacances gouvernementales ont été des moments de travail. En effet, lorsque vous avez des vacances et que vous pouvez rattraper le temps perdu pour mettre les dossiers à l'heure, c'est le plus important pour nous. Un long voyage commence par le premier pas auquel nous devons faire attention afin d'aller le plus loin possible.

 

Ministre de la Santé, Alain Yoda : "J'ai fait un tour dans le Boulgou"

 Comme toujours j'ai fait un tour dans le Boulgou. Nous sommes tout le temps sur la brèche pour aller plus loin dans la prise en charge des urgences médicales sans prépayement, dans la construction des infrastructures sanitaires et dans la formation.

 

Ministre de la Jeunesse et de l'Emploi : "Nous sommes resté plus proche des jeunes"

 Pour un ministre de la Jeunesse et de l'Emploi, avoir des vacances au moment où les jeunes eux-mêmes sont en vacances n'est pas évident. En général, c'est aux mois de juillet et d'août que les jeunes ont plus d'activités, nous avons voulu avoir une proximité avec eux. Nous recommençons avec les grands programmes comme la formation de 5 000 jeunes en entrepreunariat par an et la formation de 10 000 jeunes au métier qui commencera ce mois de septembre. Au titre des grandes rencontres, on peut citer celle qui  réunira les jeunes de la CEDEA dans notre pays.

 

Ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P. Sawadogo : "Le meilleur repos c'est quand on a moins de problèmes"

 Le meilleur repos pour un ministre c'est quand il a moins de problème possible. Si vous êtes quelques jours loin des bureaux et que des problèmes vous rattrapent, vous n'êtes pas en repos. Nous avons eu à faire face au conflit qui a opposé les éleveurs et les agriculteurs à Gogo. Avant d'aller sur le terrain pour y apporter des solutions ; il a fallu travailler à connaître les tenants et les aboutissants de ce conflit.

Pour ce qui nous attend en cette rentrée, nous assisterons dans les jours qui suivent, sur l'ensemble du territoire, à la mise en œuvre des conseils villageois de développement.

 

• Ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale, Pascaline Tamini : "Nous avons apporté la solidarité du gouvernement"

 Nous avons été contraints d'aller un peu partout dans le pays pour apporter la solidarité du gouvernement aux populations confrontées aux catastrophes naturelles et le travail se poursuit avec le soutien du systèmes des Nations unies.

 

• Ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, Joseph Paré : "Nous ferons face aux problèmes qui se poserons"

Nous sommes des enseignants chercheurs et en tant que tels nous n'avons pas eu de vacances. Il n'y a pas de dossiers plus urgents que d'autres, nous ferons face aux problèmes qui se poseront au cours de l'année.

 

• Ministre de l'Enseignement   de base et de l'Alphabétisation, Odile Marie Bonkoungou : "Nous voulons alléger la souffrance des parents"

Je me suis très bien reposée ici et ailleurs. Avec la reprise, ce qui compte pour nous, c'est alléger la souffrance des parents d'élèves. Pour la réaction des libraires, nous allons mener la réflexion pour voir comment on peut promouvoir l'industrie du livre dans notre pays.

 

• Ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Alain Dabilgou : "Je tiens aux logements sociaux"

Nous avons lancé le programme de logements sociaux auquel nous tenons beaucoup, nous demandons la contribution de tous pour y réussir. Lors de la journée mondiale de l'Habitat, nous allons approfondir la réflexion sur la question de l'habitant  et du développement urbain.

 

• Ministre des Sports et des Loisirs, Jean Pierre Palm : "J'ai été à côté de ma mère à Bobo"

J'ai passé mes vacances auprès de ma mère à Bobo. Il n'y a pas de grands chantiers, mais j'espère que pour les compétitions à venir nous les aborderons au mieux.

 

Salamata Sawadogo/Tapsoba, Ministre chargée des Droits de l'homme

Je n'ai pas eu de congé, car avant ma nomination j'avais pris certains engagements que j'ai tenu à honorer. Mais c'est vrai que la dernière semaine j'ai travaillé de façon relax.

 

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

 Abdoul Karim Sawadogo

L’Observateur Paalga du 6 septembre 2007

 

 



06/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres