L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Rentrée judiciaire 2007-2008 : La défense portée au pinacle

Rentrée judiciaire 2007-2008

La défense portée  au pinacle

 

La salle des banquets de Ouaga 2000 a servi de cadre ce 1er octobre à l'audience solennelle de rentrée judiciaire des Cours et Tribunaux pour l'année 2007-2008. La cérémonie était placée sous le patronage du chef de l'Etat, président du Conseil supérieur de la magistrature.

 

"Les droits de la défense dans l'ordonnancement juridique burkinabè". C'est le thème qui a été retenu cette année pour marquer la traditionnelle rentrée judiciaire des Cours et Tribunaux. Exceptionnellement, cette cérémonie s'est déroulée sous les lambris de la salle des banquets, pour cause de réfection du palais de justice de Ouagadougou.

Hier donc, l'audience présidée par Boureima Pierre Nébié, premier président de la Cour des comptes, a eu pour principal sujet la question des droits de la défense.

Ainsi, dans l'exposé lu par Martin Zonou, il a été rappelé que "la justice est contrainte de se hâter mais lentement dans la recherche de la vérité de chaque affaire pour pouvoir sereinement rétablir les uns dans leurs droits et infliger aux autres les peines qu'ils méritent".

Dans le même sens, Thérèse Traoré, procureur général près la Cour des comptes, a souligné que le respect des droits de la défense s'impose d'une manière absolue car ils répondent non seulement à une exigence impérieuse de correction juridique, de moralité et d'efficacité, mais aussi au souci d'éviter l'erreur.

Au nom du président du Conseil supérieur de la magistrature, le garde des Sceaux, Zakalia Koté, s'est quant à lui félicité du choix de ce thème. Ce dernier est d'autant plus important, a-t-il souligné, que la question  des droits de la défense traverse de part en part la procédure judiciaire, qu'elle consolide, la rendant donc plus crédible.

A cette occasion, le ministre de la Justice a annoncé des actions immédiates. Il a ainsi promis de veiller à ce que l'Inspection des services judiciaires soit plus présente et plus visible sur le terrain ; "ses rapports seront mieux pris en compte et toutes les suites appropriées y seront réservées, notamment celles relatives aux manquements à l'éthique et à la probité".

Dans le même sens, a poursuivi Zakalia Koté, le code de déontologie des magistrats sera très prochainement soumis au Conseil supérieur de la magistrature pour adoption.

A la suite du garde des Sceaux, le président Boureima Pierre Nébié a remercié le chef de l'Etat pour avoir une fois de plus honoré de sa présence cette audience solennelle.

Revenant sur le thème de la rentrée judiciaire, il a rappelé que les droits de la défense restent le gage d'une bonne justice, laquelle est le socle d'un Etat de droit et de la démocratie tout court.

Tout en souhaitant à tous une bonne rentrée judiciaire,  Boureima Pierre Nébié a déclaré close l'année judiciaire 2006-2007 et ouverte l'année judiciaire 2007-2008.

 

H. Marie Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 2 octobre 2007



02/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres