L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Retrait du RCB de la Coupe CAF : A-t-on fait le bon choix à Diaradougou ?

Retrait du RCB de la Coupe CAF

A-t-on fait le bon choix à Diaradougou ?

 

Dans une circulaire du 22 octobre 2007, la Confédération africaine de football  a rappelé à toutes les fédérations membres de cette structure que leur demande d’engagement dans les compétitions interclubs  doit parvenir au secrétariat de la CAF avant le 30 novembre 2007, le cachet de la poste du Caire fera foi quant à la réception et sera décisif.

Comme on le sait, au Burkina, le Club de football de Ouagadougou (CFO) et le Racing club de bobo (RCB) devront respectivement jouer la  12e édition de  la champion  league 2008 et la 5e Coupe de la Confédération, CC 2008. Le premier cité a remporté le championnat national saison 2006/2007 et le second la Coupe du Faso 2008. Pendant que le délai d’engagement approche, on vient d’apprendre que le comité directeur du RCB, lors d’une réunion, a décidé de ne pas participer à la Coupe de la CAF. Motif : l’équipe n’a pas le niveau d’une telle compétition. A dire vrai, la décision du RCB a causé une grande surprise et sauf erreur, c’est la première fois qu’un club burkinabè refuse de s’engager dans une compétition d’une telle envergure. On peut comprendre la position des responsables du RCB, qui ne veulent peut-être pas aller se faire battre à plate couture, pour ne pas dire revenir avec la honte. Mais nous pensons que ce n’est pas la bonne solution et d’ailleurs, qu’est-ce qui dit que le détenteur de la Coupe du Faso boirait le calice jusqu’à la lie ? En tout cas, cela vient une fois de plus confirmer que le football burkinabè est au creux de la vague et n’a plus confiance en lui-même. Avec les éliminatoires jumelées de la Coupe d’Afrique des nations et de la Coupe du monde 2010, qui se profilent à l’horizon, la Coupe CAF était l’occasion pour les joueurs du RCB de se frotter aux clubs pour acquérir l’expérience. L’équipe nationale est là et elle a besoin de joueurs solides qui ont quelque chose dans la tête pour faire face à l’adversité avec détermination. Il ne faut pas forcément voir le résultat. Et puis, ce n’est pas le championnat national du Burkina seul qui peut permettre au RCB de se réorganiser et de faire des projets d’avenir. Si le futur sélectionneur national doit  se contenter du championnat pour faire appel à des joueurs, alors là il ne faut en rien s’attendre à du bon.

La décision du RCB est une fuite en avant et il faut craindre que ça ne soit une nouvelle mode au Burkina. Avec le retrait du club bobolais, il faut s’attendre à une sanction de la CAF, qui n’entend pas encourager une telle initiative.

Le Comité transitoire de la Fédération burkinabè de football n’ayant pas pouvoir de décision, c’est au ministère des Sports et des Loisirs de se pencher sur ce problème. Le maître des lieux, Jean-Pierre Palm, a fait du mondial 2010 une de ses priorités. Va-t-il encourager un club à décider de son propre chef de ne pas aller compétir ? A moins qu’il n’ y ait un deal derrière tout ça ; pour dire qu’au lieu de s’engager dans cette compétition, on réclame de l’argent au ministère afin de préparer sa saison sportive. Le RCB, qui prétend qu’il n’a pas le niveau de la Coupe CAF, a-t-il vendu ses joueurs pendant l’intersaison ?  Où sont passés la plupart des titulaires qui avaient fait bonne impression lors de la Coupe du Faso contre l’USO ? A ce qu’il paraît, l’équipe de Diaradougou n’a rien fait cette saison pour conserver des joueurs qui ont tous pris la direction de la capitale. C’est une situation que vivent les clubs de Bobo, qui disent qu’ils n’ont pas les mêmes moyens que ceux de Ouagadougou. A qui la faute ?

Le mal dont souffre le football burkinabè est profond, et nous sommes convaincu que la potion magique ne se trouve pas dans la relecture des textes, qui est un faux-fuyant.

Le RCB refuse de jouer la Coupe CAF. Voilà par exemple un sujet qui doit interpeller le ministère pour qu’à l’avenir cela ne se répète pas. Ne faut-il pas par exemple, si un club est qualifié pour une compétition, prévoir que les joueurs  y prennent part sous peine de sanction ?  Ici, on se préoccupe peu d’une telle situation et on cherche des problèmes où il n’ y en a pas. C’est triste de constater que plus rien ne va. Le championnat débute, dit-on, le 15 décembre 2007. Sera-t-il de qualité avant les grandes batailles qui nous attendent ?

 

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 20 novembre 2007



20/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres