L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Retrait du Tour de France du Tour du Faso

Retrait de l’ASO du Tour du Faso

JPP voulait y voir clair

 

Le Tour de France, par l’entremise d'Amaury sport international (ASO), a décidé de mettre fin à son partenariat avec le Tour du Faso après l’édition de 2007. La raison, le ministère des Sports et des Loisirs a voulu voir plus clair dans la gestion du budget du tour du Faso. En effet, depuis son arrivée à la tête du département des Sports, Jean-Pierre Palm (JPP) a fait de la transparence son cheval de bataille. Plus jamais de coups louches sous le prétexte du sport  encore moins de fourberie au détriment de ses premiers acteurs, c’est-à-dire les sportifs.

 

Or, pour ce qui est du Tour du Faso, depuis que son organisation a été confiée à l’ASO, sa gestion est plus que compacte. D'où toute la volonté de «JPP» de savoir exactement combien on gagne en organisant un tel évènement et, en même temps, de définir une nouvelle clé de répartition de la manne financière générée. C’est le secret défense qu’il ne fallait pas toucher.

 

Du côté des «Blancs» de l’ASO, on affirme que le Tour du Faso n’est pas rentable. Mais, entre nous, si le Tour n’est pas bénéfique, y a-t-il un problème à en élucider le budget d’organisation et le dispatching des gains ? Là-dessus, il y a quelque chose qui cloche. Car, c’est illogique d’avoir un partenariat avec quelqu’un et, en même temps, de fouler aux pieds la transparence y relative. On est en droit de penser que ces Français donneurs de leçons devant l’Eternel refusent ce qu’eux ont baptisé «bonne gouvernance».

 

Y a-t-il un mal à ce que le Burkina veuille voir clair dans l’organisation de son tour ? Assurément non ! Ne nous voilons pas la face et ayons le courage de le dire : il y avait de l’arnaque quelque part. Et Jean-Pierre Palm a eu raison de dire «basta !» On ne peut pas continuer un partenariat où l’on n’a pas les données primordiales sur la partie  sensible (l’argent).

 

La preuve que les choses étaient très floues, c’est que certains membres de l’ASO se disent prêts à prendre le relais. Mais, bonnes gens, si notre cher Tour du Faso n’était pas aussi rentable que le clament les responsables d’Amaury sport international, pourquoi s’y intéressent-ils encore ? Colonel JPP, continuez à ouvrir l’œil et le bon ! les cyclistes et tout le Faso vous le revaudront.


04/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres