L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Saison pluvieuse à Banfora : Quelles solutions pour améliorer la circulation ?

Saison pluvieuse à Banfora

Quelles solutions pour améliorer la circulation ?

La saison pluvieuse a toujours engendré des difficultés de circulation pour les habitants de la cité du paysan noir. Mais les problèmes de la présente saison sortent de l’ordinaire. Aucune route, exception faite de la seule artère bitumée qui va du CHR au bloc opératoire, et de la nationale 7 qui traverse la ville, ne présente une allure régulière. Le ruissellement des eaux de pluie a emporté la couche de roulement. Conséquence, certaines routes sont bondées de nids de poule, si elles ne sont pas entièrement coupées. Ce qui occasionne des chutes et des accidents aux usagers qui ne les connaissent pas ou qui manquent de prudence. Le nouveau goudron qui conduit au bloc se trouve envahi par la latérite dans sa portion située en face du nouveau marché de la ville. Face à cet état des faits, les citoyens ne restent pas les bras croisés. En attendant que les travaux de la mairie atteignent leur zone, certains utilisent des moyens de fortune, telles les feuilles et les branches, qu’ils fixent en ces endroits dégradés des routes, afin d’avertir les usagers des trous dangereux qui les attendent. D’autres, le plus souvent des adolescents, font venir des chargements de terre pour remblayer la devanture de leur habitation et les parties dégradées de la route. Lorsque vous passez à leur niveau, c’est sans hésitation qu’ils vous demandent quelques sous en guise d’encouragement pour les efforts qu’ils sont en train de fournir. Face à toutes ces difficultés, la population ne finit jamais de se plaindre. Elle jette l’anathème sur la mairie qu’elle accuse de ne rien faire pour améliorer les conditions de circulation en ville. Chaque année pourtant, à la fin de l’hivernage, la mairie nivelle les principales artères de la ville, permettant aux habitants de rouler aisément. Quelles actions peut-elle mener qui puissent constituer des solutions durables au problème ?

Siaka Traoré, de la direction des travaux publics, propose des solutions pour une amélioration des conditions de circulation en saison pluvieuse : "Cette dégradation des routes est due essentiellement au manque de caniveaux. On constate un écoulement des eaux de pluie sur les voies... Pourtant, l’eau passe pour le premier ennemi de la route. C’est elle qui occasionne le ravinement des routes. Par rapport à cet état des faits, il faut un assainissement adéquat pour rendre le réseau routier praticable en toute saison. La mairie doit se doter d’un schéma directeur d’aménagement des différentes rues. Dans les études que nous avons menées au profit des cinq villes moyennes, afin de les doter de routes appropriées à la circulation en ville, nous avons, dans la prudence, fait des amorces d’aménagements de la ville de Banfora. Nous pensons que la mairie doit faire une étude pour connaître les différents exutoires qui existent dans la ville. Ainsi, elle pourra voir comment acheminer les eaux de ruissellement dans ces différents exutoires en communiquant bien sûr les caniveaux qu’elle doit construire aux amorces que nous avons déjà réalisées. La municipalité doit avant tout élaborer un programme de création de caniveaux. Ce sont des infrastructures à coût élevé, et il faudra établir des priorités, puisque la mairie ne peut pas tout faire à la fois. Elle peut procéder par objectif, en réalisant les caniveaux dans les secteurs selon un programme défini de façon annuelle."

Mamoudou TRAORE

Le Pays du 5 septembre 2007



05/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres