L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Samuel Eto'o pète les plombs

COUP DE GUEULE

Samuel Eto'o pète les plombs

 

Cela se passe à Yaoundé où l'international camerounais du FC Barcelone, Samuel Eto'O Fils, a pété les plombs. C'était le vendredi 30 mai dernier, à 24 heures du match de la première journée des éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde, remporté par le Cameroun devant le Cap-Vert par 2 buts à 0. L'incident fait suite à la décision des journalistes camerounais de ne pas poser de questions aux Lions indomptables en signe de protestation contre la décision de l'encadrement technique de l'équipe, de limiter leur temps de présence aux entraînements. Alors que les journalistes s'apprêtent à quitter les lieux, Samuel Eto'O Fils va donner un coup de tête à Philippe Boney, reporter dans une radio privée camerounaise. Même si, comme le disent certains, il y a eu un antécédent entre les deux, ce n'est pas la meilleure façon de régler ses comptes au journaliste. Eto'O, qui fait partie des références pour la jeunesse africaine, vient là de disjoncter, en perdant le nord. C'est un acte à condamner.

 

COUP DE CŒUR

Le geste efficace du maire de Bogodogo

 

Zénabou Drabo est maire de l'arrondissement de Bogodogo. Pour cette raison et sans doute aussi parce qu'elle déteste la médisance, elle a contribué à mettre à l'ombre un individu aux desseins obscurs. En effet, c'est le maire de Bogodogo qui a passé un coup de fil aux Editions "Le Pays" pour informer leurs responsables du fait qu'un certain Clément Bassolé se faisait passer pour un agent de cette entreprise de presse. Pire, ce jeune indélicat disait ne pas être payé et s'apprêtait ainsi à abuser de la générosité de Mme le maire. Ayant compris qu'elle avait affaire à un escroc, Zénabou Drabo le fit conduire sans autre forme de procès au commissariat de police de Bogodogo où l'on a d'ailleurs découvert que Clément Bassolé était un récidiviste. Cet acte citoyen et salutaire du maire de l'arrondissement de Bogodogo prouve une fois de plus que la collaboration des citoyens est très utile dans la lutte quotidienne contre la délinquance

 

Le Pays du 5 juin 2008



05/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres