L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

SNC Bobo 2008 : Acte 1

SNC Bobo 2008

 Acte 1

 

C’est du 22 au 29 mars 2008 prochain que se déroulera la quatorzième édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2008. En prélude à cet important évènement, le ministre de la Communication, du Tourisme et de la Culture a procédé lundi 25 février 2008 à l’installation officielle des membres du Comité national d’organisation (CNO). Cette cérémonie qui s’est déroulée en présence du père archevêque Anselme Titiana Sanou, parrain de la présente édition, constitue l’acte 1 de cette biennale, placée cette année sous le thème :

 

C’est par la lecture de l’arrêté n°2008/MCTC/SG/SP-SNC portant nomination des membres du CNO de cette 14e édition que le secrétaire permanent de la SNC, Dansa Bitchibali, portera à la connaissance des invités, la composition des différentes commissions chargées du pilotage de la SNC Bobo 2008. Une centaine de membres répartis en dix-huit commissions auront la lourde responsabilité de conduire cette manifestation à bon port. Car il reste entendu que pour sa première SNC en tant que ministre en charge de la Culture, Philippe Sawadogo ambitionne de donner une autre image à cette biennale qu’il place d’ailleurs sous le signe de défi mais aussi de rupture dans la mesure ou «la perspective requiert que la SNC devienne un levier grâce au savoir-faire que nous avons acquis pour illustrer la capacité organisationnelle de notre pays, mais également  susciter l’engouement pour le public, des grands rendez-vous culturels dans le creuset de la culture burkinabé qu’est Bobo-Dioulasso».  Si le succès de cette édition 2008 passe par l’engagement des différentes commissions à relever le défi comme l’a souhaité Philippe Sawadogo, il est à noter que la configuration actuelle du CNO  fait la part belle aux Bobolais ou du moins aux résidants de Sya qui représentent plus de 80% des membres de ce comité. Je l’ai voulu ainsi, a dit le ministre de la Culture, qui a par ailleurs salué l’affectation à Bobo du responsable financier de la SNC. Pour cette édition 2008, tout porte à croire que le ministère en charge de la culture veut responsabiliser les Bobolais et les amener à faire de cette biennale leur propre affaire dans l’intérêt de toute la nation. C’est peut-être cette nouvelle vision qui a guidé au choix du parrain de cette SNC 2008 et qui n’est autre que l’archevêque de Bobo. Homme d’Eglise mais aussi homme de culture connu en Afrique et dans le monde, Anselme Titiana Sanon s’est dit très honoré par ce choix porté en lui et dont il dit l’avoir accepté avec un esprit citoyen et aussi avec beaucoup d’espoir de voir la SNC «apporter une meilleure estime de nous-mêmes, une nouvelle fierté par rapport au monde et aussi un moment de paix et de fraternité pour tous les festivaliers». A trois semaines du début de cette manifestation, le temps presse déjà pour les membres des différentes commissions d’organisation mises en place à cet effet et qui multiplient les rencontres au siège de la SNC. Des commissions aménagement, programmation, festival aux commissions presse publicité, exposition, transport, hébergement, etc, tout le monde s’active à son niveau comme pour illustrer cette assertion du père archevêque qui disait que «vous mesurer le temps et le délai bref qui nous aient imparti pour maîtriser cet ouvrage».

 

 

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga du 28 février 2008



28/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres