L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

TIC et Décentralisation : 10 jours pour définir les affinités

Les TIC au service de la décentralisation 

10 jours pour définir les affinités

 

La 3e édition de la Semaine nationale de l’internet (SNI) a débuté le 1er juin 2007 à Ouagadougou  dans une vingtaine de villes du Burkina sous le thème  «Technologies de l’information et de la communication et décentralisation». Durant dix jours, le net est en fête au Faso, et on réfléchira sur les contributions possibles de ces outils à l’ancrage et au développement de la décentralisation dans notre pays.

 

Les Technologies de l’information et de la communication (TIC) connaissent aujourd’hui un développement prodigieux à tel point qu’on est obligé d’y avoir recours  au quotidien, directement ou indirectement. Elles offrent une multitude de possibilités qu’il faut savoir identifier et capter pour en tirer le meilleur profit. Ce n’est donc pas par hasard que dans notre pays, les autorités ont placé la célébration de la 3e édition de la Semaine nationale de l’internet (SNI)  et des autres TIC  sous le thème «TIC et décentralisation». Il s’agira, au cours cette manifestation, de mener des débats pour voir comment on peut mettre les TIC au service de la décentralisation.

A la cérémonie d’ouverture, Lamoussa Oualbéogo, président du comité d’organisation, a annoncé que la fête se déroulerait jusqu’au 10 juin 2007 sur l’ensemble du territoire national, mais que les activités seraient concentrées dans une vingtaine de villes. Durant dix jours, une occasion sera donnée aux acteurs de la décentralisation de se familiariser avec ces outils modernes pour accomplir leur travail quotidien.

Pour une célébration axée sur la décentralisation, on ne pouvait trouver meilleur parrain que le président de l’Association des municipalités du Burkina (AMBF), Simon Compaoré, maire de Ouagadougou. Celui-ci s’est dit heureux du choix du thème qui traduit toute l’importance que les autorités de notre pays accordent à la décentralisation. Pour Simon Compaoré, mettre les TIC au service de la décentralisation comporte un enjeu et est un défi qu’il faut relever. Ces outils, a-t-il précisé, sont un puissant moyen pour asseoir la bonne gouvernance. Toujours selon lui, les municipalités en ont pleinement conscience, d’où le processus d’informatisation initié par l’AMBF. Cette informatisation repose sur une plate-forme qui intègre des logiciels de gestion de l’état civil, de la paie et des ressources humaines, des parcelles et des infrastructures marchandes. Ces logiciels sont déjà fonctionnels en partie ou en totalité dans 18 communes. Le maire de Ouagadougou a soutenu qu’aujourd’hui, recourir aux TIC est un besoin vital, mais qu’on devrait tout faire pour que dans les campagnes aussi on ait accès à ces facilités du 21e siècle.

Dans son allocution, le ministre des Affaires étrangères, Youssouf Ouédraogo, qui représentait le Premier ministre, a assuré que cette manifestation visait à associer notre pays à la célébration des TIC, à favoriser leur appropriation par le plus grand nombre, à susciter des synergies entre acteurs du domaine et enfin à stimuler et entretenir une saine émulation entre ces acteurs.

Il est revenu sur la cyberstratégie de développement adoptée par le gouvernement en 2004 et qui vise à vulgariser ces outils pour que le plus grand nombre de Burkinabè puissent se les approprier et permettre à l'Etat de les mettre à contribution dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement. Le ministre a noté les améliorations obtenues par notre pays dans le domaine de la qualité et de la quantité de l’offre. Il a cependant reconnu que beaucoup reste à faire. C’est pour cela qu’il a déclaré que l’Etat, ses partenaires et les opérateurs du secteur  doivent continuer le travail sur le terrain.

Evidemment, Youssouf Ouédraogo n’a pas passé sous silence le forum sous-régional africain sur les meilleures pratiques dans le domaine des TIC pour le développement. Initié par Microsoft Afrique, ce forum se tiendra du 7 au 9 juin 2007 à Ouagadougou.

Dans la capitale, sur le site du SIAO, la SNI se poursuit avec sa campagne gratuite d’initiation à l’utilisation de l’internet.

 

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 4 juin 2007



04/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres