L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Tombola de l’Epargne : Bank of Africa et ses clients se frottent les mains

Tombola de l’Epargne

Bank of Africa et ses clients se frottent les mains

 

Une moto, un poste téléviseur, une quarantaine de foyers à gaz et autant de téléphones portables. Voici les lots qui sont revenus aux lauréats de la Tombola de l’Epargne lancée en début avril par la Bank of Africa (BOA). La remise de ces lots a eu lieu le 11 juin 2008 à l’agence BOA de Zogona à Ouagadougou lors d’une sympathique cérémonie présidée par Michel F. Kahn, directeur général de la BOA Burkina Faso.

 

Cette Tombola de l’Epargne visait deux objectifs louables à savoir d’une part exhorter et sensibiliser les populations à ouvrir des comptes d’épargne à la BOA et d’autre part avec les fonds ainsi collectés, la banque disposera de liquidités pour financer l’économie nationale. Débutée le 1er avril, l’opération devait prendre fin le 15 mai 2008. Mais face à l’engouement qu’elle a suscité auprès des populations, la BOA a décidé de jouer les prolongations jusqu’au 31 mai afin de permettre au plus grand nombre de bénéficier de cette opération de placement.

Le principe de cette tombola était simple et concernait deux types de comptes d’épargne :

- le compte d’épargne Classic qu’on pouvait ouvrir avec un apport minimum de 50 000 à 5 000 000 FCFA et rémunéré à 3,5%. Ce taux peut être doublé si le dépôt reste stable jusqu’au 4e trimestre de 2008, c’est-à-dire à la fin de l’année.

- le compte d’épargne Elite ouvert à partir d’un apport minimum de 5 000 000 FCFA. Rémunéré à 4,6%.

A signaler que les clients qui possédaient déjà des comptes d’épargne à la BOA pouvaient aussi prendre part à la tombola en faisant simplement un versement correspondant à l’épargne Classic ou Elite.

Un tirage au sort a permis de désigner plus de quatre vingt lauréats. Les lots sont constitués d’une moto, d'un poste téléviseur, d’une quarantaine de foyers à gaz et d’une quarantaine  de téléphones portables.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au tirage, le sort a été particulièrement favorable aux enfants de sexe féminin. Jugez-en : la moto et la télévision sont allées respectivement à une fillette et à un bébé de quelques mois.

Christine Bonkoungou, 8 ans et élève en classe de CP2 n’a pas caché sa joie ni boudé son plaisir de remporter la moto en jeu et donc le gros lot. Elle a remercié la BOA et conseillé aux enfants d’exiger de leurs parents, plus que tout autre cadeau, un compte d’épargne à leur nom à Bank of Africa. Une requête que son papa, Philippe Bonkoungou a jugé fondée et pertinente. C’est pour cela qu’à son tour, il a exhorté les parents à effectivement ouvrir des comptes d’épargne à la BOA à chacun de leurs enfants car c’est rassurant pour leur avenir et en plus ça peut porter bonheur.

Les lauréats qui n’ont pas pu être présents à la cérémonie sont priés de prendre attache avec la BOA pour entrer en possession de leurs lots.

Michel F. Kahn, directeur général de la BOA Burkina Faso, s’est particulièrement félicité du succès de cette opération dénommée Tombola de l’Epargne. L’objectif de départ qui était de collecter un milliard de nos francs a été largement dépassé puisque pratiquement deux milliards ont été mobilisés. Michel F. Kahn a donc congratulé la clientèle pour la confiance placée en la BOA.

La cérémonie a pris fin par un cocktail convivial cours duquel il y a eu des échanges informels entre les lauréats et le personnel de la BOA.

Depuis son arrivée au Burkina en 1998, grâce à un management qualitatif et un personnel compétent et dévoué, les activités de la BOA n’ont pas cessé de prendre du volume. Tournée vers le futur, la banque a modernisé et diversifié ses prestations en englobant tous les segments de clientèle possible dans notre pays. Et c’est dans la perspective de faire bénéficier de ses services le plus grand nombre de nos compatriotes que la BOA s’est lancée dans un mouvement d’extension de son réseau. De ce fait, outre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, la banque est déjà présente à Koupéla, à Pouytenga et à Fada N’Gourma. Le maillage du territoire est engagé et va se poursuivre pour que chacun puisse profiter et de la force et de la proximité de ce grand groupe bancaire.

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 19 juin 2008



19/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres