L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un âne électrocuté à Banfora

Un âne électrocuté à Banfora

 

Un âne électrocuté, c’est ce spectacle qui qu'il a été donné de voir à Banfora le 29 juillet dernier. Des enfants, qui étaient transportés à bord d’une charrette tirée par l'animal, ont quant à eux échappé miraculeusement, évitant du même coup un drame à la ville. C’est l’école centre de Banfora qui été le théâtre de cet accident, aux dégâts fort heureusement limités.

 

Dans une flaque d’eau, gisait l’animal, inanimé, tout près du poteau électrique de la SONABEL. Ce spectacle, bon nombre de citoyens n’ont pas voulu se le faire raconter et ils étaient nombreux à faire le déplacement sur les lieux. Sécurité oblige, les pompiers et les forces de l'ordre maintenaient le public à distance. La cause de cette mort brutale de l’âne n’est autre qu’une électrocution. Et le fait serait anodin si les enfants (4 selon des témoignages) n’y avaient pas échappé de justesse.

Après une bonne pluie qui s’était abattue sur la ville, ces adolescents, qui étaient allés au champ, rentraient en cette soirée du 29 juillet, à bord de leur charrette, tirée par l’âne. Mais, l'animal n'arrivera pas à destination. C’est au niveau de cette école, que  les 4 petits enfants dont un de moins de 2 ans verront leur âne mourir subitement dès qu’il passera près du poteau électrique, où stagnait une flaque d’eau. Les enfants, certes sous la protection divine, ont miraculeusement échappé à la mort.

En effet, comment ces enfants qui étaient à bord de la charrette ont-ils pu la quitter sains et saufs ? C’est la question qui se pose après le miracle. Toujours est-il que les responsables de la SONABEL,  appelés pour la circonstance, sont venus trouver que la charrette avait été déjà dégagée, laissant l’animal seul gisant dans l’eau. Ceux-ci ont procédé à la sécurisation des lieux en isolant le secteur (coupure de câbles).

Ses responsables soutiennent une détérioration de câble qui a conduit l’électricité au sol. L’humidité faisant, surtout avec la flaque d’eau, le passage était donc devenu naturellement un piège mortel. Fort heureusement, en lieu et place d'humains, c’est un animal qui a payé de sa vie. Cela a eu pour avantage d’alerter sur les risques d'élocution les usagés de cette route qui sert de raccourci à bon nombres de personnes, lesquelles traversent la cour de cette école.

Depuis lors, les spéculations vont bon train dans la cité du paysan noir. Qu’adviendrait-il si les élèves de l’établissement n’étaient pas en vacances ? En tout cas, après cet incident, une certaine panique semble gagner la population suscitée par les installations de la SONABEL. Le chef de centre de la SONABEL de Banfora a rassuré tout le monde en demandant aux populations d’éviter de toucher les poteaux électriques, qui peuvent se révéler dangereux et mortels.

En attendant, sur les lieux, c’est un papa pas très fier d’un de ses enfants  qui doit remercier Dieu. Car, cet enfant, le plus âgé et censé être le plus averti des enfants, avait abandonné ses 4 frères. En effet, ce dernier n’était pas dans la charrette au moment des faits, s’étant absenté, laissant ses jeunes frères une fois en ville pour aller faire une course.

 

Luc Ouattara

L’Observateur Paalga du 2 août 2007



02/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres