L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un instituteur s'en prend à son directeur provincial (Détournement de vivres)

Détournement de vivres

Un instituteur s'en prend à son directeur provincial

 

L'auteur de la lettre ouverte ci-dessous n'y va pas avec le dos de la cuillère pour accuser le directeur provincial de l'Enseignement de base du Sourou qui serait à l'origine de sa traduction prochaine devant le conseil de discipline pour détournement de vivres. Pour des raisons déontologiques et éthiques, nous avons supprimé une bonne partie de cette lettre, initialement longue, qui a été remplacée par des points de suspension entre parenthèses.

 

"Courant l’année scolaire 2006-2007, j’ai reçu une lettre d’avertissement de votre part dans laquelle vous m’accusiez de détournement de vivres Cathwel lorsque j’étais directeur de l’école de Daka (année scolaire 2005 - 2006). Dans cette lettre, vous ne précisiez pas les quantités détournées, et pour cause, car ç'aurait été honteux pour vous de préciser qu’il s’agissait de deux (02) malheureux sacs de riz et quelques litres d’huile que nous avions prélevés, mes adjoints et moi pour consommation.

Voyez–vous, lorsque l’on analyse de près votre lettre, elle paraît juste et respectable, mais, en fait, elle revêt une connotation revancharde, car vous ne m’avez pas pardonné le fait que j’ai compromis votre plan lorsque vous aviez amené votre entrepreneur de Dédougou pour construire la salle de classe du CP1, alors que c’est le bureau de l'Association des parents d’élèves de l’école de Daka qui devait gérer les fonds et chercher lui-même l’entreprise qui devait se charger de cette construction ; puisqu’il s’agissait d’un projet communautaire instauré par le PDDEB. Lorsque j’ai reçu la lettre en mars 2007, alors que je ne dépendais plus de votre juridiction, puisque j’avais entre-temps demandé à être muté à Solenzo, je n’ai pas voulu vous répondre tout de suite, parce que je ne voulais pas descendre délayer la boue avec vous, parce que je ne me suis jamais fait d’illusions quant à votre sens de la morale ; mais aujourd’hui, force m’est de vous répondre.

En effet, vous ne l’ignorez sans doute pas, le conseil de discipline du MEBA a ouvert une session et certains agents dudit ministère doivent y comparaître.

Je fais naturellement partie de ces agents, justement pour cause de détournement des vivres dont je parlais plus haut ; je vous tiens donc responsable de ce qui m’arrive en ce moment (...).

«Ce sont les petits qui ont toujours tort. On passe des agents en conseil de discipline pour des peccadilles pendant que les grands voleurs, ceux –la qui ont détourné des millions du PDDEB, construisent des châteaux, s'achètent des Mercedès « 190 », narguent les pauvres que nous sommes… ainsi va la vie au Faso des Hommes intègres. Je ne saurais terminer cette lettre sans vous dire ceci : le mal est comme un boomerang, il revient toujours à son point de départ initial, et si l’on n'y prend garde, on peut le recevoir en pleine poire, et gare aux dégâts. (...)"

Evariste Zergo

Instituteur certifié Ecole de Lah

CEB de Safané

Province du Mouhoun

Le Pays du 2 avril 2008



02/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres