L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Urbanisme : Après Ouaga 2000, Bobo 2010

Urbanisme

Après Ouaga 2000,  Bobo 2010

 

Ouaga 2000. Ce gigantesque projet fait aujourd’hui la fierté de tous les Burkinabè, et sa réalisation contribue grandement à donner l’image d’une ville moderne à notre capitale.  L’ambition des autorités de poursuivre leur politique d’aménagement des terrains urbains s’étend désormais à la ville de Sya où un projet similaire est en train de voir le jour.  Il s’agit de Bobo 2010 dont les travaux sont actuellement à leur première phase.

 

Depuis quelques semaines l’attention des usagers de la route Bobo-Faramana au niveau du quartier Colma est attirée par le vrombissement des caterpillars, les monticules de sable déversée que l’on observe à perte de vue et les ouvriers qui fourmillent au milieu des engins. L'espace en question est la zone SONATUR (Société nationale d’aménagement des terrains urbains), qui s’étend sur une longueur d’un kilomètre cinq cents mètres (1,5 km) et d’une largeur de huit cents mètres (800 m), soit une superficie totale d’un million deux cent mille mètres carrés (1 200 000 m2). C’est sur ce site, situé à l’extrême nord de la ville de Sya, que le projet Bobo 2010 verra le jour. Un projet dont l’envergure nécessite des travaux préliminaires, qui consistent en la mise en l’état du terrain, en la délimitation des voies de circulation et en la construction d'ouvrages d’assainissement. C’est la mission confiée à l’entreprise SUZY Construction, qui, depuis le 07 avril, s’est déployée au quartier Colsama. Après deux mois d’activités, les choses semblent évoluer normalement pour cette entreprise qui a su mettre à profit l’expérience acquise lors de la phase préliminaire des travaux de Ouaga 2000. «Nous sommes déjà à 60% d'exécution des travaux qui étaient prévus pour durer huit mois. La seule difficulté majeure est l’état sablonneux du site qui exige des travaux supplémentaires. Nous sommes presque sûrs de finir avant le délai», nous a confié Issiaka Ouédraogo, chargé des terrassements.

L’un des aspects importants des travaux en cours concerne la délimitation des voies. L’état du terrain à ce niveau exige des travaux complémentaires : le décapage suivi du terrassement.  Et tout cela dans des conditions extrêmement difficiles dans cette zone impraticable où nous avons du reste assisté à l’embourbement d’un camion venu pour déverser du gravier. De telles situations sont assez fréquentes sur le chantier, nous dit un ouvrier qui déplore dans le même temps les retards et même les pannes occasionnées par ces désagréments. Qu’à cela ne tienne, le travail avance normalement sur le site où il est prévu au total 15 km de caniveau en béton. Jean-Claude Bayala, qui a en charge ce volet, assure que toutes les précautions ont été prises pour livrer des ouvrages de qualité. Le dégagement des voies de circulation reste la partie qui mobilise l’essentiel des engins sur le chantier. Concernant ces voies, d'une longueur totale de 14 km 200, il est prévu des rues de 7 à 10m de large en plus de voies à double sens de 22 m de large. A ce jour, une bonne partie des ouvrages sont en voie de finition à la grande satisfaction du bureau de contrôle AGM (Agence générale d’études et de maîtrise d’œuvre). Pour Souleymane Ouattara, géomètre et ingénieur conseil à l’agence, il n’y a aucun souci à se faire quant aux travaux en cours ; car, pour lui, toutes les normes techniques sont respectées par SUZY Construction qui a déjà une expérience en la matière. Bientôt alors, la SONATUR pourra disposer de son site aménagé pour procéder à la parcellisation et, ensuite, aux attributions, dans des conditions qui restent à définir. Le moins que l’on puisse dire est que ce rêve est en train de devenir réalité pour de nombreux Bobolais qui s’impatientent de voir l’aboutissement de ce projet ; certainement qu'ils n’hésiteront pas à postuler  pour l’acquisition d’une parcelle à usage d’habitation moderne ou commercial.

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga du 7 juin 2007



06/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres