L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Vente d’armes à la Libye : Sarkozy n’entend pas se laisser flinguer

Vente d’armes à la Libye 

Sarkozy n’entend pas se laisser flinguer

 

C’est une manie bien française que de se chamailler pour des choses qui n’en valent pas toujours la chandelle. Est de cette catégorie la fausse bagarre que le Parti socialiste (PS) est en train de faire à Nicolas Sarkozy à propos des contrats de vente d’armes à la Libye.

Comme on le sait tous, peu de temps après la libération des infirmières bulgares, le fils de Kadhafi, Seif al-Islam, annonçait au journal Le Monde que son pays et la France avaient conclu un contrat de fourniture d’armes. Il s’agit de la livraison de missiles antichar Milan pour une facture estimée à 168 millions d’euros, soit un peu plus de 110 milliards de francs CFA.  En réalité, ce contrat a été signé entre la Libye et la société MBDA, le numéro un mondial des systèmes d’armes guidées, une filiale de la multinationale EADS. 

Un autre contrat a aussi été convenu avec EADS pour la fourniture à Tripoli d’un système Tetra de communication radio pour un montant de 128 millions d’euros.

Enfin, à la faveur d’un mémorandum signé le 25 juillet dernier entre Paris et Tripoli, un projet de fourniture d’un réacteur nucléaire civil permettant le dessalement de l’eau de mer et un accord dans le domaine militaire sont envisagés entre les deux pays.

Depuis la révélation des ces contrats, le PS de François Hollande, qui a eu du grain à moudre et un thème contre Sarkozy, crie au scandale en l’accusant d’avoir obtenu lesdits contrats en échange de la libération des infirmières bulgares. Une assertion que l’Elysée dément catégoriquement en assurant que les négociations des contrats ont débuté des mois avant l’épilogue de l’affaire des prisonnières bulgares.

Il est vrai que le laps de temps qui a séparé l’annonce des signatures des contrats et la libération de ces dernières peut paraître indécent, voire choquant … pour les âmes très sensibles et qu’il est difficile de ne pas imaginer l’existence d’un certain deal sordide entre Paris et Tripoli.

Mais à supposer que ce soit le cas, on est bien curieux de savoir quel a bien pu être ce deal. Il est d’autant plus difficile à trouver que les infirmières ont été libérées et que les armes ne seront pas fournies gratuitement. Bien au contraire, l’addition vaut de l’or : 168 millions d’euros. C’est dire qu’il n’y a vraiment pas de quoi crier au loup. De plus, si ce n’était pas avec la France, c’aurait été avec un autre pays européen ou même les Etats-Unis. 

Sarkozy, qui n’entend pas se laisser fusiller par ses adversaires, est monté encore au créneau, en interrompant ses vacances américaines pour animer aux States une conférence de presse au cours de laquelle il a une fois encore défendu son pays dans cette affaire de contrats d’armes. Et comme il l’a si bien martelé, «il y aurait eu marchandage si les infirmières avaient été libérées contre une fourniture gratuite d’armes». Or ce n’est pas le cas. Et pour montrer que cette affaire n’a aucun dessous, le président français s’est dit tout aussi favorable à la constitution de la commission d’enquête parlementaire que réclame le PS.

Une chose est certaine, en dégoupillant au finish cette grande commande libyenne, le locataire de l’Elysée vient de faire œuvre utile pour son pays puisque la satisfaction de celle-ci va permettre quelque part de faire tourner la société EADS et donc de créer du travail et de la richesse en France. 

Voilà une attitude qui n’est pas monnaie courante sous nos tropiques où, très rarement, les présidents s’impliquent réellement dans la défense des intérêts de nos entreprises. 

La gauche française devait faire bloc derrière le président de la république au nom de l’intérêt national, plutôt que de chercher à trouver la petite bête dans cette affaire de contrats de fourniture d’armes à la Libye. 

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 9 août 2007



08/08/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres